posturologie clinique

XXIVe Journées de Posturologie Clinique

Les 27 et 28 Janvier ont eu lieu à la Faculté de Médecine des Saints Pères à Paris les XXIVe Journées de Posturologie Clinique, organisées par l’Association de Posturologie Internationale (A.P.I.) présidées par Philippe Villeneuve. Le thème de ce congrès, sous la présidence de Marie-Emmanuelle Rouchon et des professeurs Didier Bouhassira et Bernard Calvino était : douleurs chroniques, neuropathiques et posturologie.

Une année sur deux ces journées accueillent à Paris environ 400 personnes venues de différents pays (France, Espagne, Belgique, Allemagne, Italie, Brésil…). Les autres éditions se déroulent hors de nos frontières (Liège 2010, Barcelone 2012, Londrina/Iguazu Brésil 2014, Berlin 2016). En 2018, c’est Madrid qui a été retenue, toujours le dernier week-end de Janvier.

posturologie cliniqueAlors que trop souvent chacun reste dans son coin et garde précieusement son pré carré, c’est l’occasion d’échanges fructueux pour le développement de l’interdisciplinarité entre des chercheurs et des cliniciens de pointe. Sans de telles initiatives certaines personnes, représentant différentes disciplines ou approches thérapeutiques, n’auraient jamais l’opportunité de se rencontrer et de s’enrichir mutuellement.

C’est une des meilleures façons de faire tomber les barrières qui se sont élevées et ont été soigneusement entretenues depuis des décennies. Ce n’est pas encore l’ouverture d’un grand portail à deux battants, mais un entrebâillement ou un petit portillon susceptible de faire réfléchir et donc de modifier les esprits.

Le programme de la dernière session (voir détail) est la preuve à la fois de la diversité des approches et du niveau des intervenants. De la recherche fondamentale sur la neurophysiologie des kératinocytes (Pr. Bernard Calvino), on est passé au « poids » des mots dans la relation patient-thérapeute et à son incidence sur l’efficacité d’un traitement (Pr Serge Marchand, université Sherbrook Canada), à l’importance du traitement des cicatrices (Dr Alberolla – Séville), à l’étude de la sensibilité somesthésique et des douleurs (J.P. Roll – Université Aix-Marseille) aux différents types de douleurs neuropathiques (Dr Bouhassira CHU Ambroise Paré – Paris), aux neurostimulations manuelles utilisées en Posturothérapie Neurosensorielle PNS (Ph. Villeneuve, Dr Th. Mulliez, Fr. Viseux) jusqu’aux neurostimulations instrumentales dans les traitements des céphalées (Dr Magis – CHR Liège)…

Comme l’avait dit le Pr Alain Berthoz lors d’une précédente édition qu’il présidait : «Vous travaillez sur la globalité et moi, en neuroscience, sur l’infiniment petit très cloisonné. Je ne sais pas faire ce que vous faites et réciproquement. Mais le fait que nous puissions nous rencontrer me permet de mieux vous comprendre et certains de mes travaux ou de mes amis chercheurs fondamentaux éclairent d’une lumière scientifique votre pratique quotidienne : il serait dommage de ne pas partager nos savoirs. »

Christian Chotar-Vasseur

Le programme

Laissez un commentaire

*

*