Posturologie podologue

Podologue: Évolution législative

Enfin une évolution législative du décret d’actes des pédicures-podologues.

Les amendements n°2208 et 2305, visant à actualiser la définition de l’activité de pédicure-podologue et à reconnaitre son champ d’intervention, ont été adoptés à l’unanimité à l’Assemblée Nationale . Ils viennent actualiser l’article L.4322-1 du Code de la Santé Publique qui n’avait que très peu évolué depuis 1946 (article L. 493 de la loi N° 46-857 du 30 avril 1946). Ainsi, la compétence de diagnostic, qui fait partie de la formation initiale  des pédicures podologues et de la réalité quotidienne de l’exercice de la pédicurie-podologie est reconnue, de même que le rôle de prévention dans les affections épidermiques et les troubles morphostatiques et dynamiques du pied. Jusque là les seules compétences reconnues législativement étaient strictement en relation avec la pédicurie.

De plus, ils analysent et évaluent les troubles morphostatiques et dynamiques du pied et élaborent un diagnostic de pédicurie-podologie en tenant compte de la statique et de la dynamique du pied ainsi que de leurs interactions avec l’appareil locomoteur.

Il faut bien évidemment se réjouir de cette avancée, mais il convient de souligner le retard conséquent existant toujours par rapport aux orthèses plantaires qui bien qu’elles aient été intégrées à l’enseignement depuis 1972, ne font toujours pas partie du volet législatif.

Heureusement une fois ces amendements intégrés au Journal Officiel, les podologues pourront enfin dire à leurs patients, par exemple qu’ils ont un pied plat valgus sans risquer des rétorsions administratives ou législatives.

Posturologie podologue

Posturologie podologue

Philippe Villeneuve

 

Mots clés

Laissez un commentaire

*

*